La lâcheté de la CAQ

Aujourd’hui, ces lâches de la CAQ ont déposé le projet de loi 21, loi sur la laïcité. Avez-vous pris quelques minutes pour écouter? Moi oui. Et j’ai clairement entendu le ministre Simon Jolin-Barrette annoncer que ce projet de loi (que je contestais déjà à la base) comprend aussi un article traitant du fait de recevoir les services à visage découvert.

Alors non seulement ce projet de loi limitera des milliers de femmes dans l’avancement de leur carrière et leur émancipation, mais elle limitera aussi les simples citoyennes qui désirent obtenir un service. Dois-je vous rappeler tout ce que cela implique? Aller à la bibliothèque, recevoir des soins de santé, étudier pour ne nommer que ces points ne seront plus possible pour les femmes comme moi, mais aussi pour de jeunes femmes pleines de promesses pour notre société comme mon amie Fatima Ahmad.

Fatima est une jeune musulmane, étudiante à l’université pour devenir enseignante. Elle réussit très bien et a d’ailleurs un excellent contact avec les jeunes. Elle est douce, intéressante et capable d’expliquer aisément les points qu’elle apporte. Elle est intelligente, que dis-je, elle est brillante. Investie dans la communauté et dans le dialogue inter-communautaire, Fatima est une perle. Mais qu’arrivera-t’il d’elle quand la loi sera adoptée?

Elle ne pourra plus continuer ses études tout en portant son niqab. Elle ne pourra pas enseigner aux enfants tout en portant un hijab puisqu’elle n’aura pas accès au «droit-acquis».

Alors je répète ma question: qu’arrivera-t’il d’elle? Elle qui se prépare à une brillante carrière d’enseignante, elle qui porte en son cœur tant de douceur et d’empathie pour l’autre, elle qui a tellement à nous enseigner à tous de par sa résilience et son dévouement, quel avenir la CAQ lui propose?

De vivre cachée? De gâcher son talent?

Et qu’est-ce que la CAQ propose, plus largement à toutes ces femmes musulmanes qui doivent se débattre contre les courants identitaires pour tracer leur chemin et réaliser leur apport à la société?

«Par souci d’égalité, d’équité»… Mon œil oui! Si chaque citoyen était l’égal de son prochain, la CAQ ne condamnerait pas des milliers de femmes à l’isolement et une plus grande marginalisation d’un groupe déjà considéré comme marginal malgré lui. On parle d’émancipation de la femme (musulmane), on veut combattre les préjugés (du genre qu’elles sont de pauvres choses sans voix, soumises à leur famille ou leur époux, elles ne servent qu’à faire des bébés, etc…) on appelle au calme mais au final, quel est le résultat?

Mesdames et messieurs de la CAQ, vous êtes des lâches. De vrais de vrais lâches. Vous êtes lâches car au lieu d’agir pour le bien de la société et investir dans le dialogue, la SEULE solution qui existe pour ramener l’unité citoyenne, au lieu de donner une voix à des femmes qui ont autant de valeur(s) que n’importe quel autre citoyen, vous les bâillonnez et les ligotez, les rendant totalement impuissantes, autant face à la haine de l’autre que face à leurs ambitions qui se transformeront petit à petit en rêves recouverts d’une poussière de regrets.

Moi qui normalement signe du mot paix, je m’en sens totalement incapable actuellement. Vous qui prétendiez vouloir faire de la politique autrement, avec des histoires comme le milliard de trop-perçus par Hydro-Québec que vous aviez promis de nous rendre et maintenant cette loi ignoble, honteuse, vous nous prouvez aujourd’hui que comme vos prédécesseurs, vous êtes pourris jusqu’à la moelle.

J’ose pourtant croire que cette fois-ci, nous ne nous laisserons pas faire et malgré votre désir de nous faire taire, sachez-le, nous ferons entendre notre voix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Facebook
RSS
Twitter
Follow by Email